Un vide intérieur intense…

Question:

Comment faire disparaître des angoisses occasionnées par des pensées inconscientes? Ce que je ressens quand ces angoisses sont là, c’est un vide intérieur intense et une grande solitude. J’ai le sentiment, qui sonne plus comme une évidence, que tout est vain en ce bas monde, que tout est illusion et que je ne peux m’accrocher à rien. Tout me semble éphémère et c’est ce qui, je pense, déclenche ces vagues d’angoisses. Les causes ne sont peut-être pas si inconscientes que ça. Une part de moi ou peut être l’ego fait mine de ne pas les voir par ce qu’il y a là une vérité qui l’effraie. Qu’en penses-tu?

Réponse:

En effet, est-ce finalement vraiment inconscient?  Je crois que tu as écrit les questions et les réponses …

Si tu cherches une confirmation, alors je te la donne, c’est bien ça ! Ce que tu pressens est tout à fait juste.

L’égo, c’est simplement cette idée (mais bien ancrée dans le mental et dans le corps physique) d’être quelqu’un, ce que l’on appelle « moi » et, ce quelqu’un, ce « moi » croit avoir un pouvoir, un libre arbitre, un contrôle, … Il croit aussi que les choses ont un sens, qu’il y a des buts à atteindre, et du coup, il a des attentes et il a de l’espoir… beaucoup d’espoir.

Ce vide intérieur et cette solitude, c’est le ressenti de l’égo, de « toi » quand tu t’approches de la vérité. Et la vérité c’est qu’il n’y a rien ni personne. Du coup, bien sûr que tout est vain! Bien sûr que tout est illusion et que tu ne peux te raccrocher à rien! Bien sûr que tout est éphémère! Mais l’angoisse déclenchée par ces prises de consciences est, elle aussi, une illusion éphémère!

C’est comme une étape intermédiaire entre le faux et le vrai et cette étape est très souvent difficile à vivre parce qu’elle vient faire émerger des tas de peurs très profondes. La vérité, c’est qu’il n’y a rien. C’est le néant! Il ne peut donc y avoir ni souffrance, ni angoisse dans ce néant et donc aucun problème. Mais le problème c’est qu’il y a encore le sentiment d’être quelqu’un qui s’approche de ce néant et c’est à ce quelqu’un que le néant fait peur.

Ce n’est que quand ce quelqu’un se fait engloutir par ce néant qu’il ne reste que le néant. Et quand il ne reste que cela, alors il est vu qu’il n’y a jamais eu personne, que personne n’a été englouti. Il y a juste eu l’idée, la croyance d’être quelqu’un, mais jamais ce quelqu’un n’a existé!

Ce « rien » c’est un vide plein de Vie.

Et il est alors reconnu (par personne) que cette Vie émanant du Rien est tout ce qui est.