Qui est vraiment éveillé?

Question:

Les gens « éveillés » sont de plus en plus nombreux sur la toile, est-ce possible ou simplement est-ce l’outil qui permet de montrer à quel point, des personnes apparemment ordinaires, se retrouvent  projetées dans cet éveil que les êtres les plus pertinents n’auraient pas réussis à atteindre ? Mille et mille fois, je vous demande l’honnêteté la plus haute pour me dire une fois pour toute si votre statut existe vraiment et qu’il n’est pas qu’une illusion parmi tant d’autres? Merci de m’avoir lu, Madame Blanco, et peut-être à bientôt de vous lire. P

.

Réponse:

Bonjour P,

D’abord, merci pour ta question. Tu n’es certainement pas le seule à te la poser et il est sans doute nécessaire d’éclaircir cette idée de personne « éveillée ».

Pour commencer, tu parles des nombreux « nouveaux éveillés » qu’il est possible de voir sur le net. C’est vrai que ça à l’air d’être un phénomène qui devient plus courant, mais est-ce qu’il l’est réellement ou est-ce qu’internet rend simplement visible ce qui a toujours été là? Je n’en sais strictement rien. Toutefois, si on s’en réfère aux écrits, il existe depuis toujours, et ce un peu partout dans le monde, des témoignages sur le sujet. Mais, je crois que l’essentiel ne se trouve pas dans la résolution de cette question. Finalement, peu importe.

Par contre, ce qu’il me semble intéressant d’éclaircir c’est cette idée qu’il y aurait des êtres « ordinaires » et d’autres plutôt « pertinents » pour postuler et justifier d’un « éveil », car c’est de cette façon de percevoir les choses que découle réellement l’incompréhension au sujet de l’éveil.

Je vais être très claire : il n’y a personne d’éveillé ! Donc, moi non plus, bien sûr.

Si un quelconque statut de ce genre m’a été attribué, je le conteste ! Et si un jour j’ai tenu ou je tiens ce discours, surtout ne me croyez pas. Il peut arriver que dans certaines conversations, les mots prennent cette forme, mais c’est absolument faux. Certains se prétendent peut-être éveillés, c’est leur droit, mais cela ne peut pas être vrai. Jamais. Celui qui se croit « éveillé » est celui-là même qui est illusoire puisque l’illusion c’est justement de croire qu’on est quelqu’un. Donc, qu’on se croit banquier, facteur, danseur, guérisseur ou éveillé, c’est la même chose ! L’idée même qu’il y ait quelqu’un (pour être quelque chose) EST L’ILLUSION.

Personne ne peut être éveillé puisque l’éveil c’est justement la vision qu’il n’y a personne et donc personne pour s’éveiller !

La difficulté c’est que pour celui qui croit être quelqu’un, alors bien entendu, il croit que cette « chose » qu’on appelle l’éveil arrive aussi à un autre quelqu’un. Et, du coup, quoi que je puisse dire et exprimer à ce sujet, la vérité est très rarement entendue… Les gens se mettent à croire qu’il y a quelqu’un qui détient cette vérité ou quelqu’un qui peut la trouver ou l’atteindre, or ce n’est pas le cas.

Maintenant, revenons à votre idée concernant les gens « ordinaires » ou « pertinents »… Puisqu’il n’y a personne, il ne peut y avoir un sujet plus adéquat qu’un autre. D’ailleurs, l’idée même de quelqu’un de « pertinent » suggère la croyance dans le fait qu’il y ait quelqu’un  pour atteindre cela. S’il n’y a personne et que c’est la seul vérité qui puisse être reconnue, comment cette reconnaissance pourrait-elle être atteinte par quelqu’un ?  Le chercheur de vérité et d’éveil est justement celui qui empêche l’éveil de se dévoiler.

Je le redis et j’insiste : personne n’est éveillé ! Personne sur cette terre ne l’a jamais été et ne le sera jamais!

Ce monde est très semblable à un rêve la nuit. Et, avec cette comparaison, vous pourrez tout à fait comprendre que si quelqu’un dit qu’il est éveillé c’est comme si le personnage d’un rêve se disait (r)éveillé, soit hors du rêve ! C’est impossible, n’est-ce pas ?

La seule chose qui puisse « être » c’est cette conscience au sein de laquelle tout ce rêve prend vie, au sein de laquelle chaque personnage joue son rôle. La seule chose qui puisse arriver dans ce rêve, c’est que, pour je ne sais qu’elle raison, en un instant, cette conscience pure devienne consciente de cela. Consciente du rêve et consciente d’elle-même en tant que conscience (et non plus que personne). Et si cela arrive, ce n’est en aucun cas grâce à ce que le personnage aura pu faire, dire, penser ou comprendre, mais bien malgré tout ce qu’il aura pu faire, dire, penser ou comprendre. Ce personnage qui croit être quelqu’un ne pourra jamais réaliser par lui-même qu’il n’est personne.

Alors, ce pressentiment qui vous a poussé à me questionner sur ce sujet, je vous encourage à l’écouter encore, car c’est le souffle, c’est le murmure de la conscience qui vous invite (ou plutôt qui s’invite elle-même) à se découvrir enfin…