Ne fais pas de l’éveil un nouveau but à atteindre!

.

La panique, l’angoisse, le désespoir,… n’ont pas à être fuit.

Ces sensations ne te veulent aucun mal, elles veulent simplement te dire quelque chose.

Et pour entendre ce qu’elles ont à te dire, il suffit de rester avec elles, de les laisser vivre en toi, de les sentir profondément, d’être présente à elles.

Qu’est-ce que ces sensations, ses émotions te crient ? « La vie n’a pas de sens »

En effet, elle n’en a pas ! Elle ne va nulle part et n’a pas de direction.

Le mental n’est pas confortable avec cette idée parce que, lui, ne fonctionne qu’avec le sens qu’il peut donner. Sa survie ne dépend que des projections, des buts, des objectifs, … prévus dans le futurs et qui finalement ne font que donner du sens à son propre fonctionnement. Il fait cela, car il suggère que le bonheur ou la paix se situent dans le futur, quelque part au loin et suite à l’atteinte d’un but quelconque. Or, il n’en est rien, c’est un leurre !

Tu peux en avoir la preuve en regardant ton expérience de plus près. Toute ta vie, tu as atteint (et chercher à atteindre) des objectifs et c’est bien parce qu’il y avait l’espoir d’être plus heureux après, non ? Et pourtant, c’est tout l’inverse. Il arrive toujours un moment dans la vie où on peut voir que même si tous les objectifs sont atteints, le bonheur n’est pas là. Le constat de cette évidence est souvent fatal et c’est ce qui engendre toutes ces émotions et sensations désagréables.

Ce qui s’écroule et qui a peur, ce n’est donc simplement que la croyance dans le sens que ton mental a donné à « ta vie ».

La vie est son propre sens, vivre est le seul sens. Elle ne demande aucune réalisation ou atteinte particulière pour être et se goûter pleinement. La paix est ce qui est toujours là quand la recherche d’accomplissement s’arrête. Lorsque l’on ne cherche plus rien, quand plus aucune énergie ne s’investi dans un besoin compulsif du genre : changer, améliorer, faire évoluer, vouloir, …  cette énergie cesse naturellement. Elle arrête de s’investir quand l’évidence de ce non-sens se dévoile. Quand il est vu, clairement et lucidement vu, profondément réalisé que le bonheur n’est pas la conséquence d’un événement, d’une possession, d’un changement ou d’une acquisition, quand il est vu que rien ne pourra m’apporter ce bonheur, alors la recherche s’arrête. C’est elle qui n’a plus de sens. Et, se vidant de son sens, elle laisse la beauté de la vie se dévoiler naturellement.

Tu ne vas jamais pouvoir t’éveiller à la présence, c’est une idée mentale fondée sur le même fonctionnement mental. La présence est déjà ce qui est là et c’est déjà ce que tu es, mais la spirale mentale dans laquelle tu es investie t’empêche de le voir et de le reconnaître.

Méditer, lire, jeûner, … dans une quelconque idée d’atteindre quelque chose, ne vas pas te faire atteindre une autre destination que celle du mental et de son fonctionnement. Il n’y a rien de véritablement spirituel là-dedans. C’est lui qui devient spirituel ! Il passe d’un objectif professionnel, familial ou matériel, vers un objectif spirituel, c’est tout. La paix ne peut pas se trouver dans l’atteinte d’un objectif, quel qu’il soit ! La paix c’est la fin de la recherche, la fin de l’intention d’atteindre un objectif.

C’est pour cette raison que je t’invite à rester avec ces émotions désagréables quand elles surviennent, car elles sont bien plus proches de la vérité que quoi que ce soit d’autre dans ta vie. Ces sensations ne sont que le reflet d’un mental qui est apeuré à l’idée qu’il va devoir rester avec une vie qui n’a désormais plus de sens, et pour lui qui ne peut fonctionner que de cette manière, c’est la mort assurée ! Il panique à l’idée de ne plus pouvoir se nourrir (énergétiquement) dans cette vie d’avant, car sans ça, sa survie est menacée.

Ton boulot, ta voiture, tes amis, ta famille, ton argent… tout ce que tu croyais pouvoir t’apporter le bonheur est vu comme inefficace. La croyance même dans le fait que toutes ces réussites pourraient t’apporter le bonheur, est en train de s’effondrer. Alors, oui, cela est assez difficile à vivre. Tu vois tous ces efforts pour rien ! Mais, dans ces moments, aussi pénibles soient-ils, une grande porte s’ouvre et il ne faudrait qu’un pas pour que la vérité se dévoile. Il suffirait de ne juste pas chercher à rebondir, de ne pas chercher d’autres efforts à faire, de ne pas chercher d’autres réalisations à atteindre, y compris celles plus spirituelles.

Sans quoi, tu verras que de nouveau ton fonctionnement se remet en marche, simplement en changeant de direction, simplement en cherchant de nouveaux buts.

Sans quoi, tu referas les mêmes erreurs… De nouveau tu feras des efforts pour méditer, vivre dans le moment présent, faire du yoga, …

Et si tu es très sincère avec toi-même, tu pourrais voir, que de nouveau tu cherches quelque chose, un but à atteindre, un objectif, … qui s’appelle sans doute bonheur (ou éveil, paix, ou amour, … c’est pareil !)

Ce n’est pas toujours évident de saisir profondément ce que je tente de pointer tant bien que mal, mais j’espère de tout cœur que tu pourras le voir, car cela t’évitera bien des détours.