La Conscience est-elle Tout ou Rien?

Tout d’abord il faut que tu saches que tu ne pourras jamais vraiment comprendre ça. Nous n’avons pas les capacités mentales de le comprendre, donc tout ce qui semblera être compris ne sera qu’une approximation et jamais une compréhension exacte. La seule compréhension possible est le vécu direct de la réalité.

Et ça parce que le mental ne peut justement pas fonctionner en mode non-duel. Ta question le prouve, le mental demande si la Conscience est « le tout » ou « le rien ». Il se dit que la vérité doit être d’un côté ou de l’autre et il ne peut concevoir que la vérité soit en dehors de cette conception. Car, la vérité c’est que la Conscience est « le Tout » et « le Rien » et je dirais même que parce qu’elle est « le Tout » qu’elle est « le Rien » et parce qu’elle est « le Rien » alors elle est « le Tout ». Et je t’assure que même si ça semble soit ne vouloir rien dire et être complètement fou ou philosophique, soit être très subtil et très compliqué, ça n’est ni l’un, ni l’autre. C’est juste impossible à comprendre pour le mental et il va falloir que tu acceptes cette réalité. Tu ne vas jamais pouvoir le comprendre !

Mais la bonne nouvelle, c’est que tu n’as pas besoin de le comprendre. Pourquoi te prends-tu la tête dans de telles tentatives de compréhension? Est-ce que tu crois que cette compréhension t’apportera ce que tu cherches? Parce que ce n’est pas le cas.

La paix que tu cherches se trouve dans l’abandon et le désintérêt de ce genre de compréhension. La paix est déjà là pour ceux qui ne se posent aucune question et ne cherche rien. C’est ça la bonne direction.

Et parfois, alors que rien d’autre que ce qui est là n’est cherché, il arrive qu’une prise de conscience fulgurante surgisse et illumine d’un coup d’éclair la vérité. Et là, la vérité devient une évidence absolue. Elle est vue dans son ultime simplicité, tellement simple et naturelle qu’elle ne demande même pas à être comprise et force est de constater qu’elle a toujours été là sous notre nez, accessible même au plus idiot d’entre nous.